Accueil / A la une / Chroniques de Ramadan : Ramadan et pardon

Chroniques de Ramadan : Ramadan et pardon

Ramadan 2017
Ramadan 2017

 

Ramadan rime avec pardon des péchés. Les textes là-dessus sont nombreux et connus. Le plus connu des hadiths dit que la première partie de ramadan est miséricorde d’Allah, la deuxième partie est rémission des péchés et la dernière partie est affranchissement du châtiment. Logiquement nous sommes dans la partie pardon.

Allah dans sa miséricorde accorde son pardon aux humains suivant les circonstances qu’il crée dans le temps et l’espace. Et chaque circonstance qui nous rappelle Allah doit nous ramener vers Lui. Ainsi d’une prière à une autre, d’un vendredi à l’autre, d’un ramadan au prochain, c’est un temps de rémission. Il est de même pour certains lieux bénis et certaines heures précieuses : ce sont les circonstances des invocations exaucées, et le plus grand bien qu’acquiert le serviteur est de voir ses péchés pardonnés.

Ramadan fait partie de ces instants précieux où le pardon est non seulement essentiel mais surtout possible et doit être recherché. Le prophète a dit : « a vraiment perdu, celui qui vit le ramadan sans voir ses péchés pardonnés. » c’est dire que la porte du repentir est grandement ouverte durant ce mois.

Nous devrions avoir présent à l’esprit qu’Allah tend la main le jour pour permettre au pécheur de la nuit de se repentir et tend la main la nuit pour permettre au pécheur du jour de se repentir. A ce propos, Allah a dit : « Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, – qui dépensent dans l’ aisance et dans l’ adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants — et pour ceux qui, s’ ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’ Allah et demandent pardon pour leurs péchés – et qui est – ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. – Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement.

Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! » (Coran, sourate 3 : verset 133-136 ) Et aussi : « Dis: « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’ Allah. Car Allah pardonne tous les péchés.

Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.» (Coran, sourate 39 : verset 53 ) Et encore : « Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’ Allah le pardon, trouvera Allah « Pardonneur » et Miséricordieux. » (Coran, sourate 4 : verset 110 ). Tel est l’ampleur du pardon d’Allah en tout temps ; on imagine qu’en ramadan où toute chose prend de la valeur, la miséricorde d’Allah l’est aussi. C’est pourquoi le prophète a raison de plaindre celui qui n’en bénéficie pas.

Eh oui ! On peut ne pas en bénéficier et malheureusement très facilement ! C’est vrai que la miséricorde d’Allah est proche des croyants, mais sa colère n’est pas loin non plus. Le pardon dont nous avons fait cas jusque –là est celui d’Allah à l’égard de ses serviteurs ; mais l’une des conditions pour en bénéficier est de nous pardonner les uns les autres. Le coran nous demande « n’aimeriez-vous pas qu’Allah vous pardonne aussi ? » Comment vouloir le pardon d’Allah, lui qui le Créateur suprême, qui peut disposer de nous comme il veut, si nous ne sommes pas capables d’excuser les petites fautes de notre prochain ?

« Soyez indulgents avec ceux qui sont sur la terre, Celui qui est au Ciel vous sera indulgent »hadith. En clair, pardonnons à ceux qui vivent avec nous et Allah nous pardonnera. Le hadith suivant est on ne peut plus péremptoire, catégorique, sans appel : L’Envoyé de Dieu a dit: « Les œuvres des fils d’Adam sont exposées (devant Dieu) chaque lundi et jeudi.

Ce jour-là Allah pardonne à tout individu qui ne Lui associe rien, sauf à l’homme qui est en animosité avec son frère. Dieu dira: laissez ces deux-là jusqu’ à ce qu’ils se réconcilient » [Rapporté par Muslim]. Jusqu’à ce qu’ils se réconcilient. Ce texte a été aussi dit pour le ramadan et notamment pour la nuit d’alQadr, la nuit du destin, la nuit de la valeur. Font partie de ceux qui ne bénéficient pas de la paix de cette nuit ceux qui sont en conflit et qui ne se pardonnent pas.

On mesure par ce hadith la valeur que prend le pardon entre nous et si nous osons une petite transposition, nous voyons des frères qui ne se parlent pas autour d’un même plat de rupture à la mosquée !(authentique.) j’ai vu aussi hier et avant-hier des gens se pardonner et recommencer à se parler(authentique.). Là, c’est un grand pas et qu’Allah renforce leur amour davantage.

Mais le pire est quand cela se passe dans la famille comme l’histoire de cette femme qui se lève vers trois heures pour préparer et prendre son repas seule ; et c’est quand elle finit et qu’elle se prépare à se recoucher à quatre heures qu’elle fait sonner le réveil et Monsieur se lève pour manger. Et toute cette gymnastique pour ne pas se parler et ne pas avoir à s’asseoir manger en même temps. Et tout cela durant le mois béni de ramadan ! Cette histoire est aussi authentique mais je suis obligé de la partager quand bien même les intéressés pourraient la lire ici, car ça dépasse tout entendement.

Les exemples sont légion où nous ne saisissons pas les occasions, où nous n’entendons pas l’appel de Dieu.

Si tout simplement on avait le courage et la présence d’esprit de nous demander encore pourquoi on jeûne, peut-être qu’on répondra pour améliorer notre comportement. Et si la rancœur et la rancune ne font pas partie du bon comportement, on fera l’effort de se pardonner et de repartir sur des bases nouvelles. A mi-chemin du parcours mensuel, nous pouvons toujours essayer de faire violence sur nous-mêmes et changer.

Bonne suite de ramadan à tous et qu’Allah nous pardonne comme « nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé ».

Voir aussi

Les meilleur élèves de Didiévi célébré

Ramadan: Bedia Koffi offre du sucre et des bouilloires aux musulmans Didievi

En faveur du mois béni de Ramadan, Bédia Koffi, a fait un don à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *